Interview de Thi Thuy TA – Artisanat Vietnamien

Classé dans : BLOG, INTERVIEWS | 0

 

  Pourrais-tu te présenter en quelques lignes et nous parler de ton parcours professionnel, qu’est-ce qui t’a amenée à exercer ce métier en tant qu’indépendante ?

 

Je m’appelle Thi Thuy TA, j’ai 26 ans et suis née au Viêt-Nam. J’ai passé mon enfance dans un petit village au Nord situé près de la capitale ( Hanoï). Un village d’agriculteurs, dont l’économie repose sur les rizières verdoyantes qui m’entouraient.

Depuis mon plus jeune âge, j’avais un rêve : faire découvrir à tous l’artisanat de mon pays natal : le Vietnam. C’est désormais chose faite depuis septembre 2011 avec la création de Thuy A.V.N., une boutique en ligne dédiée à la décoration asiatique, spécialiste de l’artisanat du Viêt-Nam où se mélangent artisanat traditionnel et design. Idéal pour les cadeaux ou pour s’offrir une décoration authentique et unique. Des objets colorés pour une touche d’exotisme. En passant par l’Art de la table avec les services à thé en céramique, boites à thé, bols, assiettes, … par la Décoration murale : éventails muraux, tableaux en coquilles d’œuf, en sable, et feuilles d’or ou  la Décoration intérieure : albums photos, boites à bijoux, boites de rangements, bougeoirs, vases, statuettes… Chaque produit a été sélectionné avec soin. Un moyen de m’assurer de la qualité des articles vendus sur ma boutique. Des produits qui sont d’ailleurs vendus en petites quantités, et qui ont un caractère quasi-uniques !

Au-delà de la vente de produits issus de l’artisanat vietnamien, Thuy A.V.N. est plus qu’une boutique, c’est un cri d’amour pour mon pays natal ! Je mets également à la disposition de mes visiteurs des recettes de cuisine, des conseils de voyages, des informations sur le pays (cultures, us et coutumes…) via mon blog, des musiques traditionnelles ou encore des photos du pays.

Après mes études en Marketing et Communication, j’étais repartie vivre au Viêt-Nam. Et depuis fin 2010, lors de mon retour en France, j’avais commencé à monter mon dossier, faire une étude de marché (l’offre, la demande, la zone de chalandise…), le business plan… pour ouvrir un magasin physique de produits artisanaux du Viêt-Nam. En conclusion de mon étude de marché : le magasin me reviendrait trop cher par rapport aux prévisions de ventes et la visibilité serait restreinte à ma zone de chalandise alors que je souhaite faire connaître l’artisanat de mon pays au plus grand nombre. A la suite de cela, j’ai réalisé les mêmes démarches pour une boutique en ligne. Mon site s’est lancé récemment, début septembre 2011.

Site Internet : http://www.thuy-avn.com/

Une fois que ton entreprise a été créée, qu’est-ce que tu as mis en place pour te faire connaître ? Un site? Un blog professionnel ? De la publicité locale?

Mon entreprise c’est ma boutique en ligne. Donc en effet la première étape a été de créer la boutique. Pour cela j’ai travaillé avec un webmaster pour la partie développement techniques et avec un infographiste pour la bannière et le logo de Thuy A.V.N. Afin de me faire connaître, j’ai mis en place un blog sur lequel je partage mes coups de cœur culinaires, musicaux, ainsi que de multiples conseils et informations sur le Viêt-Nam. J’ai également créé des partenariats notamment avec un  éditeur de voyage. Et enfin pour toucher le maximum de personnes et pouvoir communiquer, être proche de mes contacts, créer une vraie notoriété pour ma boutique j’ai également créé un compte sur les différents réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Viadeo, Google +…) et les réseaux d’entrepreneur (FDAE, Gautier Girard …)

 

On préconise aujourd’hui d’avoir une fanpage Facebook, un profil sur Viadéo, un compte sur Twitter pour développer la visibilité de son entreprise. Quelle a été ta démarche sur les réseaux sociaux ? Là encore as-tu rencontré des difficultés ou étais-tu déjà utilisatrice des réseaux ?

Pour moi, les réseaux sociaux sont primordiaux pour se faire connaître, et d’avoir une visibilité maximum surtout lorsqu’on vient de démarrer. Ce sont des moyens très pratiques, gratuits de pouvoir véhiculer un produit, un site, un service surtout lorsqu’on est dans le monde de l’Internet. C’est un moyen incroyable pour étendre son affaire et se faire une notoriété, pouvoir rester proche de ses prescripteurs, clients, futurs collaborateurs… et avoir une vraie interaction avec ces derniers, connaître leurs avis (bons et mauvais) afin d’adapter sa stratégie. Je n’étais pas utilisatrice de ces réseaux avant le lancement de ma boutique en ligne. Je me suis beaucoup documenté sur les blogs, les sites dédiés au webmarketing plus particulièrement sur les réseaux sociaux. Et je reste toujours informée des nouveautés, des changements et j’essaie de les appliquer pour mon entreprise.

 

Peux-tu citer un exemple concret de contact ou de demande de devis suite à ta communication sur les réseaux ? Et si oui, par quel réseau précisément ?

Grâce à Facebook, j’ai eu des client(e)s et inversement mes client(e)s qui ne connaissaient pas ma fan page sont devenus fans après leur achat. J’ai également eu des propositions de partenariats via Google +

 

Tu es active sur les réseaux, mais nous savons que cette activité est chronophage. Comment gères-tu cela ? As-tu déjà songé à faire appel à un community manager ? Quel est le budget que tu pourrais consacrer à cette mission ?

Pour gérer mon activité sur les réseaux, je passe le temps nécessaire pour développer mon activité, et se faire connaître au plus grand nombre. Pour gagner en efficacité, j’ai relié mes réseaux aux uns aux autres et j’utilise Hootsuite  pour suivre en un coup d’œil l’ensemble de mes réseaux sociaux. Pour le moment je ne compte pas faire appel à un Community Manager car je souhaite faire cela par moi-même. C’est un domaine très passionnant et qui m’intéresse. Ce que j’aime le plus c’est de pouvoir  rester proche de mes contacts, créer des liens et d’avoir un vrai échange avec eux que ce soit autour de mon entreprise ou sur mon pays natal.

 

Si tu n’avais qu’un seul conseil à donner à un(e) futur(e) entrepreneur 2.0, ce serait …?

Avant d’entreprendre une affaire, il faut savoir être tenace, rigoureux, avoir la tête sur les épaules, savoir se mettre à la place du client pour mieux répondre aux besoins et enfin croire à son projet jusqu’au bout car si vous ne croyez pas à votre business, personne ne le fera pour vous.

Le seul conseil que je donnerais, lorsqu’on est entrepreneur sur Internet, même si il n’y a pas forcément de face à face avec un contact, un client, un partenaire, il faut rester  authentique, soi-même, et courtois car cela se propage plus vite que l’on croit et ça sera très mauvais pour votre E-réputation.

 

Comment envisages-tu l’évolution de ton entreprise ?

 Je souhaite me faire une notoriété au niveau national, plus de chiffre d’affaires pour pouvoir développer le M mobile.  Et d’ici quelques temps, être présente dans les autres pays européens et hors de l’Europe.

 Je vous remercie sincèrement Valérie pour votre interview, et de me permettre de présenter mon activité.

C’est moi qui vous remercie Thi Thuy, je suis conquise par votre courage, votre persévérance, votre enthousiasme et votre générosité, qui transparaissent tout au long de cette présentation. Bonne chance pour le développement de votre entreprise !

Pour en savoir plus sur Thi Thuy TA, rejoignez-la sur :

Blog: http://thuy-avn.blogspot.fr/

Facebook: https://www.facebook.com/artisanat.vietnam

Google +: https://plus.google.com/105093499074601289195/about

Viadeo: http://www.viadeo.com/fr/profile/thuy.a.v.n

Twitter: http://twitter.com/ThuyAVN

Linkedin: http://www.linkedin.com/pub/thi-thuy-ta/34/6b0/16b

Hellocoton: http://www.hellocoton.fr/mapage/thuyavn

Flickr: http://www.flickr.com/people/thuyavn/

Pinterest: http://pinterest.com/thuyavn/

 

 

 

 

À lire aussi sur le sujet

Laissez un commentaire