[ITW] Community Manager Freelance Deborah Larue

Classé dans : BLOG, INTERVIEWS, RÉSEAUX SOCIAUX | 6

Bonjour Deborah, pourrais-tu te présenter en quelques lignes et nous parler de ton parcours professionnel, qu’est-ce qui t’a amenée à exercer ce métier en tant qu’indépendante ?

deboC’est plus ou moins un concours de circonstances. J’ai passé un DEESCOM ( Diplôme Européen d’Études Supérieures en Communication )il y a 5 ans, tout en m’occupant de la communication globale d’une entreprise de décoration. J’ai ensuite travaillé dans l’industrie musicale en tant que manager et booker. C’était la grande époque de Myspace et les débuts de Facebook donc sans le savoir, j’étais déjà un peu community manager des artistes avec qui je travaillais. Il y a deux ans, j’ai souhaité revenir à la communication pure en tentant ma chance en agence ou chez l’annonceur. Après une formation de web éditeur, je me suis rendu compte que ce que je faisais intuitivement depuis plusieurs années portait un nom : le community management. J’ai eu envie de professionnaliser cette activité en m’auto-formant à de nouveaux réseaux sociaux et au blogging. En parallèle, j’ai reçu deux propositions de collaborations via Viadéo et je me suis lancée dans l’aventure en freelance.

Une fois que ton entreprise a été créée, qu’est-ce que tu as mis en place pour te faire connaître ? Un site ? Un blog professionnel ? De la publicité locale ?

J’ai eu la chance d’être repérée par mes deux premiers clients sur Viadéo. Pour ceux qui sont venus après, il a fallu engager un processus de prospection. Je crois beaucoup en l’importance du personal branding, j’ai donc basé ma prospection sur mon blog, qui bien qu’il soit orienté culture, m’a permis de me démarquer face à d’autres community managers.

On préconise aujourd’hui d’avoir une fanpage Facebook, un profil sur Viadéo, un compte sur Twitter pour développer la visibilité de son entreprise. Quelle a été ta démarche sur les réseaux sociaux ? Là encore as-tu rencontré des difficultés ou étais-tu déjà utilisatrice des réseaux ?

Comme dit plus haut, j’étais déjà une grande utilisatrice des réseaux sociaux, en particulier Facebook et Twitter. J’ai expérimenté Google+ quasiment dès sa sortie, mais c’est un outil que je ne trouve pas hyper ergonomique. J’utilise aussi beaucoup Linkedin et Viadéo, ainsi que Pinterest. J’ai du mal à accrocher avec Instragram même si je reconnais son potentiel, notamment pour les marques. Le fait de tester puis d’utiliser un grand nombre de réseaux sociaux me permet de constituer une communauté personnelle et de faire connaitre mes projets. Mais si je pense que c’est une stratégie payante pour une personne, ça l’est moins pour une marque.

As-tu identifié d’où viennent tes clients ? Des réseaux sociaux ? Du bouche à oreilles ? Suite à l’envoi de mailings ?

Spanky Few sur FacebookIl y a pas mal de bouche à oreille, je suis parfois contactée via Viadéo ou Linkedin et j’envoie des emails aux agences ou aux entreprises dont les projets m’intéressent. En ce moment, je travaille essentiellement avec des agences digitales ou globales, qui ont une vision du métier totalement différente par rapport à une PME ou une start-up. La plupart des agences ont compris la nécessité de mettre en place une vraie stratégie web en ciblant la qualité plutôt que la quantité, surtout en matière de fans et de followers. Beaucoup d’entreprises ont encore du chemin à faire de ce côté-là, mais l’arrivée du community manager dans les 50 métiers préférés des français montre qu’il y a une meilleure compréhension du métier. On est donc sur la bonne voie !

 Quels sont tes objectifs à plus ou moins long terme ?

J’aimerais sortir du cadre des réseaux sociaux pour proposer à mes clients une analyse et surtout, une stratégie plus globale sur du long terme. Dans un autre domaine, je souhaite continuer à développer Spanky Few, mon site.

Spanky few

 

Site Internet : http://www.spanky-few.com/

Facebook de Spanky Few : https://www.facebook.com/spankyfew

Twitter : https://twitter.com/SpankyFew

Pinterest : http://pinterest.com/spankyfew/

Linkedin : http://www.linkedin.com/pub/déborah-larue/41/827/a62

Viadeo : fr.viadeo.com/fr/profile/deborah.larue

À lire aussi sur le sujet

6 Responses

  1. La clé de la clarté du site ? Frédéric Lossignol de Boostyweb !
  2. Merci pour ta proposition, mais je suis dans la refonte de mon site en ce moment j’ai tout mélangé, joomla wordpress boutique pas boutique il faut que je fasse le ménage dés que tout est propre je te fait signe.
    Ps ; ton site est très clair et sympa à lire , bravo.
  3. Je vais tester pour la longueur autorisée du commentaire…;-) Utiliser les réseaux sociaux pour développer sa visibilité c’est en effet un apprentissage + une mise à jour régulière 🙂 bon courage !
  4. Bonjour Sandrine et merci pour ton commentaire. ça fait un moment que j’ai commencé à publier des interviews sur le blog, à « l’époque » il s’agissait d’itws de télésecrétaires (mon précédent métier). Je trouve intéressant en effet de découvrir le parcours d’entrepreneurs, et j’aime le principe de les « mettre en lumière » sur les réseaux via ces itws. Si tu veux participer ce sera avec plaisir, il suffit de m’envoyer ta demande via le formulaire de contact Sandrine 😉
  5. Je termine, il y a un pb avec tes commentaires si il est trop long je ne vois plus le bouton « poster un commentaire », donc voici la suite:
    Il va falloir que je commence par le langage technique, en effet quand je lis ton article « Pour une définition de la Pause Digitale » Le Blog du Personal Branding j’ai l’impression de me retrouver au collège en cours de latin.
    Mais bon apprendre un petit peu chaque c’est quand même très enrichissant.
    A@
  6. Bonjour Valérie,
    C’est sympa les interviews sur les blogs, je vois que c’est la mode en ce moment. Intéressant le parcours de Déborah. Et moi qui avais perdu tout espoir de récupérer des clients en passant par le net je m’aperçois que ce n’est pas infaisable. Je ne sais pas comment tu fais pour gérer tous ses réseaux, je suis sur 4 réseaux sociaux et dès fois j’ai l’impression de faire des journées de 16 heures pour qu’une personne clique sur ma promo du jour.

Laissez un commentaire