ITW de Wilfrid Ecuer : Apporter une Réponse Médicale aux Déserts Médicaux

Classé dans : INTERVIEWS, RÉSEAUX SOCIAUX | 0

Wilfrid Ecuer, pouvez-vous nous dire en quelques mots quel a été votre parcours professionnel avant la création de France Médecin ?

Je suis Généraliste/Omnipraticien,  ancien Assistant des Hôpitaux de la région sanitaire de Lyon, je possède un DIU de Médecine Subaquatique et Hyperbare, je suis installé à Bourgoin-Jallieu (Isère) depuis 14 ans en Libéral exclusif. Après 12 années d’exercice solitaire j’ai eu la joie de pouvoir installer deux jeunes confrères, bientôt rejoints par un quatrième Généraliste, nous fonctionnons en Maison de Santé Pluridisciplinaire de type SCM. Je suis un ancien Médecin régulateur Libéral du centre 15 de Grenoble qui nous avait appelé en renfort.

Je suis adhérent à la CSMF par tradition familiale, ex – co-président de l’ADAMU 38, ex-Président de l’UNOF 38, conseiller confédéral CSMF, élu aux URPS Rhône- Alpes, animateur de la commission conditions et modes d’exercices, élu suppléant au Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins. J’exerce en Secteur 1.

Comment et pourquoi avez-vous eu cette idée de développer un site de téléconsultation, téléconseil en ligne ? Quel cheminement jusqu’à cette création ?

Elle fait suite à une rencontre avec Claude Le Pen, économiste de la santé bien connu dans le milieu Médical, Professeur d’économie à Paris XIII, aux Universités d’été de la CSMF en 2009. Mon obsession est la désertification médicale déjà bien perceptible par la population et il me semble que peu de réponses concrètes y sont apportées. Bien plus compétent que quiconque en la matière, il m’a avoué n’avoir aucune solution non plus. Il m’a incité à réfléchir à une proposition  qui viendrait de la profession elle même et cela a été un révélateur pour moi. J’ai compris qu’il ne fallait plus attendre que la réponse vienne des autorités mais de la base des Médecins. En bref c’était à nous de retrousser nos manches, dont acte.

Le reste s’est imposé à moi. la France, pourtant inventeur du concept en 1980, a pris 30 ans de retard dans le développement de la Télémédecine Libérale. La loi HPST (Loi Bachelot) contient une possibilité d’ouvrir des sites en Téléconseil. Nous avons saisi cette opportunité avec mon Associé Christian Azzopardi, Gestionnaire averti dans le médico-social, dans l’unique perspective de se diriger à moyen terme vers un service de Téléconsultation médicale qui permettra, comme c’est le cas ailleurs (Suisse, Allemagne, Angleterre, Suède …), d’apporter une réponse médicale aux déserts médicaux mais aussi à la détresse de la profession.

Pouvez-vous préciser à nos lecteurs ce que peut leur apporter le site France Médecin par rapport à un site de forum santé par exemple ?

Ces sites web ont le mérite de montrer qu’aujourd’hui l’énorme majorité des patients est présent sur le net et va généralement y chercher des informations avant et après les consultations. Les patients n’ont pas attendu le feu vert des autorités pour aller sur la toile et c’est personnellement une évolution sociétale que je juge très positive et intéressante.

Les patients y sont par contre bien seuls et se perdent souvent dans l’océan des réponses parfois contradictoires qui leurs sont apportées. Cela va même au delà de l’automédication, et c’est parfois des informations d’ordre très général avec – il faut bien le dire – de grosses bêtises. C’est là qu’intervient une notion qu’il faut garder à l’esprit, la Médecine n’est pas une science mais un art, seule l’expérience du Médecin peut orienter efficacement le patient dans la jungle des symptômes. Les bons mécaniciens n’apprennent pas leur travail sur un manuel ni en discutant avec leur voisin, mais en pratiquant.

Cependant ces Forums sont intéressants car ils permettent aux patients d’échanger, de comparer et surtout de se rassurer. Le patient a par contre parfaitement conscience  qu’un échange sur le net n’engage pas son auteur qui peut sans risque lui délivrer un conseil dangereux.

 France Médecin va plus loin, il fait intervenir uniquement des Médecins en exercice sur le territoire Français, et couverts par des assurances professionnelles et notre Ordre. Nous délivrons des conseils personnalisés, c’est toute la différence, réellement médicaux et à la page scientifiquement, prudents, et mettons  notre expérience acquise et validée au service de ceux qui deviennent des pationautes à savoir des Internautes patients. Nous nous engageons envers eux, ce qui nous oblige à la qualité.

Je ne crois pas qu’il faille pour autant opposer les deux formules qui sont complémentaires. J’ai un problème médical : je peux très bien rechercher des informations sur un forum, des réponses précises sur France Médecin et finir chez mon médecin traitant après avoir bien préparé ma consultation.

Une question pratique : j’ai été opérée du cœur, je porte une valve mécanique et je dois prendre à vie un anticoagulant. Ce service de téléconseil pourrait-il m’être utile par rapport à la prise de cet anticoagulant, sachant que le dosage doit varier selon le résultat de l’analyse de sang. Imaginons que mon médecin ne soit pas disponible, je peux consulter France Médecin à ce propos ? Là il n’y aurait pas prescription, seulement un conseil ?

C’est la situation typique ou France Médecin est utile, sans empiéter sur le travail de votre Médecin traitant qui sera content qu’on ait évité le risque hémorragique ou thrombotique en son absence , et en vous sécurisant . Au passage, nous éviterons nombre de complications qui seront autant d’économies réalisées pour le pays. Ce d’autant que seuls les médecins ont l’expérience suffisante pour régler efficacement ce type de situation. Autre bénéfice, vous n’appellerez ni le centre 15 ni les urgences, soulageant ainsi leur travail.

La télémédecine se développe doucement en France, pensez-vous que l’évolution va progresser rapidement dans les années qui viennent ? Ou cette évolution risque-t-elle d’être freinée par une barrière due à nos “habitudes” ou nos réticences ?

C’est une bonne question, vous auriez pu poser la même il y a dix ans à propos d’Internet et regardez les résultats aujourd’hui. Nos habitudes changent très rapidement, je suis surpris par l’appétence des personnes âgées pour ces mutations, alors qu’elles sont souvent citées comme réticentes. J’ai mis mes beaux parents et parents à l’informatique alors qu’ils ont tous quatre dépassés les quatre-vingts printemps, et ils sont surprenants. Il est évident que l’évolution est lente jusqu’ici mais cela ne saurait durer plus longtemps. Nous allons faire comme toujours en France une révolution explosive car nous avons pris un énorme retard, l’avènement de la Télémédecine Libérale est pour 2013.

La principale réticence vient de la confusion entre consultation et téléconsultation qui sont différentes. Il s’agit non d’une concurrence entre les deux mais d’une complémentarité. C’est un nouveau niveau de consultation situé entre le domicile et le cabinet médical. Il ne touche pas la même population. Sont concernés au premier lieu les personnes qui ne consultent jamais se pensant en bonne santé, la quasi totalité des hommes pour être exact. De même en est il des cabinets de ville et de l’hôpital, nullement en concurrence mais complémentaires et dépendants les uns des autres. Il en sera ainsi de la Télémédecine qui sera parfaitement positionnée dans l’offre de soins actuelle qu’elle viendra enrichir et soulager.

C’est ce qu’ont bien compris les autorités qui du conseil de l’Ordre aux différents Ministères concernés en passant par la CNAM encouragent et soutiennent notre initiative.

Comment la télé-médecine est-elle appréciée par le corps médical en général ? Est-elle perçue comme un “confort” pour le patient ? Ou au contraire comme une sorte de concurrence ?

Il y a deux types de perception. La première est l’incertitude et l’étonnement. La deuxième après les cinq minutes d’explication nécessaires est l’enthousiasme : en effet voici bien longtemps que rien de concret n’avait été fait pour la profession qui a bien compris l’intérêt de cette expérimentation que nous allons réaliser. Soyons clairs l’économie de la Santé en France ne permet pas une revalorisation des honoraires. La Télémédecine permet une réelle simplification de l’exercice libéral et fera naître bien des vocations du jeune médecin passionné d’informatique au jeune retraité qui pourra cumuler emploi et retraite en passant par la femme médecin débordée . L’exercice sera rendu plus attractif.

Je suis installé depuis 1997, je n’ai jamais senti de concurrence réelle, tous les Médecins de France sont débordés et travaillent trop, nous avons au contraire le problème inverse.

Il faut soulager notre exercice.

 La question de la concurrence est cependant centrale. Les suisses utilisent la Télémédecine depuis vingt ans, leur expérience peut nous être utile, or que disent ils ? Qu’il n’y a pas de concurrence, que c’est très utile pour le suivi, que la consultation en cabinet demeure irremplaçable et voit son exercice facilité par la Téléconsultation. C’est précisément ce que France Médecin prévoit.

Que souhaitez-vous pour France Médecin dans les 3 années qui viennent ?

 1- D’être compris !!!

Nous allons lancer une expérimentation sur le Nord Isère pour prouver l’efficacité de notre solution.

Nous ne sommes pas une entreprise commerciale, nous ne sommes soutenus et financés que par nous mêmes, aucune mutuelle, aucune société étrangère, aucun laboratoire , aucune publicité …

2- Une exigence de qualité supérieure.

Nous sommes une tentative de la profession pensée par elle même dans l’intérêt primordial des patients de faire survivre la remarquable médecine à la française, la plus ancienne d’Europe et la seule investit de valeurs qui lui sont propres et qui ont fait sa renommée internationale.

Préférant le combat à la fuite, nos Médecins apportent une solution à un problème énorme, préoccupation essentielle des Français et assez oublié de nos politiques. La Télé-médecine se fera en France, mais sera-t-elle faite par de réels Médecins de France ?

Là est la question.

Propos recueillis par Valérie Thuillier pour France Médecin – 21 août 2012

En savoir plus : Site de  France Médecin

La télémédecine – e-santé, téléconseil : http://www.scoop.it/t/france-medecin-fr

France Médecin sur Facebook

France Médecin sur Twitter

 

 

À lire aussi sur le sujet

Laissez un commentaire